Warning: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/42/d690797394/htdocs/clickandbuilds/GospelSoundSystem/wp-content/themes/newsmax-child/functions.php on line 73
La douleur n’aura pas le dernier mot | Gospel Sound System

La douleur n’aura pas le dernier mot

La douleur m’a fait souffrir – physiquement, émotionnellement et mentalement. Les dommages ne sont pas toujours visibles sur mon visage ou dans mes mots, mais ils sont toujours là, me tentant de tout voir à travers la lentille d’un cœur endolori et d’un esprit fatigué.

Personne ne vit cette vie intacte. Nous faisons tous l’expérience de la fragilité et de la fragilité de ce monde d’une manière ou d’une autre. Que nous fassions face à des déceptions quotidiennes, à un corps vieillissant, à une maladie qui altère la vie, à un abus, à des relations brisées ou à une perte, la douleur que nous éprouvons devient le tissu de nos vies. Cela nous change, nous laissant parfois des cicatrices ou une boiterie.

Cicatrices Invisibles

Je sais trop bien que la souffrance laisse ses cicatrices. Certains sont visibles, d’autres cachés dans le tissu de mon être. De multiples cicatrices sur la cheville me rappellent que je ne peux plus faire autant de choses que ce que j’aimais. Une autre cicatrice sera laissée par la ligne PICC placée dans mon bras pour traiter ma maladie chronique. Mais ce sont les cicatrices profondes – celles que personne ne peut voir – qui ont menacé mon espoir et ma joie de la meilleure façon.

“Personne ne vit cette vie intacte. Nous faisons tous l’expérience de la fragilité et de la fragilité de ce monde d’une manière ou d’une autre. “

Je suis une femme qui porte des cicatrices de diverses formes de maltraitance et qui lutte pour ne pas voir toutes les relations à travers des yeux peu fiables. Je suis une mère qui porte des cicatrices de transmission sans le savoir de ma maladie à chacun de mes quatre enfants. Et je suis un être humain déchu qui porte des cicatrices de mes propres choix coupables.


Mais pour chaque enfant de Dieu, le péché, la douleur et les cicatrices n’auront pas le dernier mot. Par la grâce de Dieu, ils peuvent devenir une preuve bénie de ce que le Christ a racheté et rachètera à travers les cicatrices qu’il a reçues pour nous sur la croix ( Esaïe 53: 5 ).

La vie de nos blessures les plus profondes

En portant les cicatrices de la fracture de ce monde, vêtu de l’espoir du salut par Jésus-Christ, nous comprendrons et croirons plus profondément ces paroles de Paul:

Donc, nous ne perdons pas courage. Bien que notre moi extérieur soit en train de dépérir, notre moi intérieur se renouvelle de jour en jour. Car cette légère affliction momentanée nous prépare un poids éternel de gloire au-delà de toute comparaison, car nous ne regardons pas les choses visibles mais les choses invisibles. Car les choses visibles sont transitoires, mais les choses invisibles sont éternelles. ( 2 Corinthiens 4: 16-18 )

Nos souffrances et nos cicatrices ne sont pas seulement temporaires. Ils nous préparent également à quelque chose de plus grand. Quelque chose d’éternel. Quelque chose d’inimaginable.

Mais comment ne pas perdre courage lorsque la douleur secoue notre fondation et enlève tout ce que nous avions espéré dans ce monde? Nous le faisons en nous ancrant sur les bases solides de la fidélité de Dieu (plutôt que de nos capacités et de notre compréhension), en espérant qu’il apportera une nouvelle vie à nos blessures les plus profondes. Nous devons apprendre à regarder nos cicatrices à travers les cicatrices de Christ et notre douleur temporaire (malgré son éternité) à travers la promesse de la gloire éternelle que Dieu prépare pour nous.

Témoignages de marche

“Pour chaque enfant de Dieu, le péché, la douleur et les cicatrices n’auront pas le dernier mot.”

La douleur et les cicatrices qu’il a laissées peuvent ne pas disparaître de notre vivant, mais la croissance et la maturité qui émanent du travail de guérison du Christ dans nos vies commenceront à amplifier sa valeur et à accroître notre anticipation pour la guérison éternelle à venir. Nous devenons des témoignages prometteurs d’un espoir inébranlable – un espoir plus grand que ce que ce monde a à offrir et plus grand que ce que le monde peut nous en retirer.


Un jour, les cicatrices ne seront plus, les esprits et les corps brisés seront rassurés, la bataille interne contre le péché sera réduite au silence et notre foi deviendra enfin visible en présence de notre Sauveur.

Lorsque la douleur dans votre vie semble trop lourde et que les cicatrices que vous portez semblent trop grandes pour être guéries, combattez les mensonges de l’ennemi avec la vérité du pouvoir de guérison du Christ – à la fois maintenant et à venir.

Ce que nous avons perdu Dieu restaurera,
quand il aura fini son art,
le culte silencieux de notre cœur.
Quand Dieu crée un humble silence,
Et fait Léviathan son pinceau,
Il ne faudra pas longtemps pour que le bâton,
devienne le tendre baiser de Dieu.

Une voix plus forte

L’ennemi nous raille dans notre douleur, vous ne serez jamais libre. Pensez à tout ce qu’il y a à craindre. Détendez-vous et culpabilisez. Cédez au désespoir qui vous saisit. Car j’ai volé tout ce qui est bon, beau et qui vaut la peine de se battre.

“Nos souffrances et nos cicatrices ne sont pas seulement temporaires. Ils nous préparent également à quelque chose de plus grand. “

Mais notre Sauveur dit: «Ne craignez rien, mon enfant, car vous êtes à moi. Je t’ai acheté avec un prix et je ne te laisserai pas partir. La douleur viendra, mais elle ne gagnera pas, car j’ai vaincu le péché et la mort. Je rachèterai votre vie, car ceux qui se réfugient en moi ne seront pas condamnés. Bien que j’aie toléré cette douleur, elle n’aura pas le dernier mot. Je vous porterai au travers et vous montrerai les trésors que j’ai rangés pour vous en cours de route. Ne perdez pas courage – ma grâce vous suffit.


“L’ennemi est un menteur, mais je vous dis la vérité: j’ai commencé une bonne œuvre en vous et je l’achèverai au jour de Jésus-Christ ( Philippiens 1: 6 ). Ma force est plus grande que votre douleur, mon amour inébranlable chasse toute peur et mon espoir est plus grand que vos pertes. Soulevez vos yeux, enfant fatigué, et reposez-vous dans mes bras forts. “