Warning: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/42/d690797394/htdocs/clickandbuilds/GospelSoundSystem/wp-content/themes/newsmax-child/functions.php on line 73
La parole de Dieu peut-elle vraiment soulager ma douleur? | Gospel Sound System

La parole de Dieu peut-elle vraiment soulager ma douleur?

Certains jours, je me lève en pleurant.

Quand je le fais, souvent je ne sais même pas pourquoi. Peut-être est-ce le poids des problèmes inexprimés que je crains trop d’articuler, associé à une vague crainte de ce qui pourrait arriver ensuite. Ou peut-être est-ce la prise de conscience croissante que la douleur que je ressens ne fera que s’intensifier tout au long de la journée.

J’ai eu un de ces jours récemment. La veille, mon bras s’était senti inutile. Je ne pouvais pas prendre mon café. Je ne pouvais pas écrire Je ne pouvais pas faire ce que je voulais. Je me suis senti pris au piège dans mon corps, ce qui était devenu un sentiment trop familier. Parfois, on a presque l’impression d’être une mort vivante.

Un appel à l’aide

En me couchant sur le lit, en contemplant ce que le jour pourrait retenir, j’ai senti des larmes monter en moi.

“Arrête, ne fais pas ça,” me suis-je dit. Mais je ne pouvais pas forcer les larmes à s’arrêter et elles ont commencé à couler sur mon visage. Avant longtemps, mon oreiller était trempé et je me sentais désespéré.

Votre vie est misérable. Vous êtes un fardeau. Vous ne pouvez rien faire pour vous – même , les voix laides que j’ai entendues jusqu’à ce que je me sois fait sortir du lit.

Je tirai lentement mon peignoir et tombai par hasard dans mon placard de prière. Je ne voulais pas y aller mais je savais que j’en avais besoin.

“S’il te plait, aide-moi. Montre-moi ta vérité “, fut mon seul cri. Je ne pouvais plus rien rassembler. Je me suis assis dans la pénombre, j’ai prié, puis j’ai ouvert ma Bible et commencé à lire.

Est-ce que je lui fais confiance?

Sans la parole de Dieu, je commencerais à interpréter moi-même la vie. Par mes expériences Mes sentiments. Ma perspective finie

Je savais que sa parole était le seul endroit pour trouver la vérité. Si je juge la vie par mon désespoir, ma douleur, mes circonstances, je vivrai toujours la vie de travers. Je vais tout juger par ce que je vois. Mais la vie est bien plus que ce que je peux voir. Il y a une réalité qui dépasse de loin mon expérience.

J’ai tourné les pages de l’Écriture en première lecture pour la journée, me demandant ce que Dieu avait pour moi. C’était le psaume 56 , un passage aimé. Le résumé d’une phrase disait: «En Dieu, j’ai confiance.» Je me demandais si je lui faisais confiance. La confiance devenait plus difficile lorsque la vie était pressante. Mais alors que j’appréhendais les lignes familières, un sentiment de paix de Dieu me submergeait. Une paix inexplicable. Une paix qui dépasse la compréhension.

Quand j’ai peur

Parfois, il faut de la persévérance pour comprendre ce que je lis, comme l’exploration de gemmes. Il me faut un peu de temps avant de découvrir un diamant. Et d’autres fois, comme ce jour-là, Dieu me nourrit librement de sa main. J’ai juste besoin de le recevoir.

Quand j’ai peur, je te fais confiance. En Dieu, dont je loue la parole, j’ai confiance en Dieu; Je n’aurai pas peur. Qu’est-ce que la chair peut me faire?

Dieu savait que j’avais peur. Il ne m’a pas condamné. Mais il m’a appelé pour lui faire confiance au milieu de ma douleur. Lui seul pouvait chasser mes peurs.

Vous avez tenu compte de mes lancers; mets mes larmes dans ta bouteille.

Dieu connaissait mes nuits sans sommeil. Toutes les larmes que j’ai pleurées. Toutes mes peurs, parlées et inexprimées. Tout était mis à nu devant lui.

Et ces mots, ces mots m’ont coupé le souffle: “Ce que je sais, c’est que Dieu est pour moi.”

Dieu est pour moi

Dieu est pour moi.

Même lorsque la vie semble se briser, Dieu est pour moi. Et si Dieu est pour moi, il orchestre tout dans ma vie pour mon bien. Je peux lui faire confiance même quand tout semble sombre. Il me dit de ne pas avoir peur. Il prendra soin de moi.

Dieu est pour moi. Ces mots ont continué à résonner dans mon esprit.

Car tu as délivré mon âme de la mort, oui, mes pieds de la chute, afin que je puisse marcher devant Dieu à la lumière de la vie.

Quelle fin convenable au psaume. Il a en effet délivré mon âme de la mort. Il m’a empêché de trébucher. Il m’a permis de marcher devant lui dans sa lumière. Mes jambes et mes pieds sont de plus en plus fragiles et la marche devient plus difficile. Mais celui qui m’a créé connaît tous les détails de ma vie et il va m’empêcher de tomber.

Nouvelles larmes

Mes yeux se sont déchirés pour la deuxième fois ce matin. Mais c’étaient des larmes de joie. Et l’espoir. C’était la vraie réalité, pas mes circonstances. Cette parole de Dieu, écrite il y a des milliers d’années, m’a rappelé les vérités que j’oublie si facilement.

J’ai lissé les pages avec mes mains et j’ai presque embrassé la Bible. La parole de Dieu était devenue la vie pour moi. Ça me soutient. Ça me fait revivre Ça me réconforte Il me réconforte

Je voulais prendre les mots et les manger, les laisser me nourrir. Je me suis souvenu de Jérémie qui a dit: “Tes paroles ont été retrouvées, et je les ai mangées, et tes paroles sont devenues pour moi une joie et la joie de mon cœur” ( Jérémie 15:16 ). Ces mots étaient le délice de mon cœur. Ils ont apporté de la lumière à mes yeux. Ma vision du monde, ma vie et mes luttes ont toutes changé à la lumière des Écritures. Et dans cette lumière, mes ombres noires ont disparu.

En quittant mon cabinet de prière, j’étais reconnaissant de la façon dont mon point de vue avait changé. J’étais rempli d’espoir. Mes circonstances n’étaient pas différentes de celles de mon entrée, mais mes émotions avaient été étrangement transformées. La rencontre avec Dieu avait tout recadré.

Parce que Dieu est pour moi, en Christ, je peux lui faire confiance. Je peux lui faire confiance avec ma faiblesse, avec mes peurs, avec ma douleur. Et avec cette connaissance, je peux faire face à la journée. Avec cette connaissance, je peux faire face à tout.

Auteur: