La vraie foi fera de toi un combattant

En grandissant, je n’étais pas vraiment un combattant. Malgré mes dispositions, ma grande bouche et mon entêtement m’ont placé dans des situations où je devais me défendre. Je me suis battu dans la salle de classe, dans le couloir, dans le bus scolaire et même à l’arrêt de bus. Une partie de moi aimerait rapporter que j’étais le champion incontesté et invaincu dans ma ville natale – mais ce serait un mensonge.

J’ai eu un petit problème. J’étais souvent en train de recevoir des coups parce que j’étais un combattant passif. J’ai rarement lancé un coup de poing et j’ai attendu avec impatience la fin du combat. En tant que combattant, je n’avais pas de mentalité de guerre.

Je ne voulais pas souffrir d’un long et dur combat, alors j’ai cédé à mon adversaire et j’ai essayé de le maîtriser jusqu’à ce qu’il se calme. Cela a rarement fonctionné. Cette mentalité est commune chez les chrétiens professant dans la façon dont nous engageons le péché. Mais cet état d’esprit est incompatible avec le christianisme biblique. La vraie foi fera des combattants chrétiens.

La préservation produit une mentalité de guerre

Une fois enregistré, toujours enregistré.

La phrase est destinée à communiquer qu’une fois que nous serons chrétiens, nous serons toujours des chrétiens. Lorsque je suis devenu calviniste, j’ai supposé que cette déclaration résumait la doctrine de la persévérance des saints. La phrase est exacte mais ne parvient pas à brosser un tableau complet de la persévérance des saints en raison de sa nuance passive.

Le simple fait de croire dans l’évangélisme expose ce que beaucoup appellentcette phrase. L’impression était que, parce que certaines personnes marchaient dans l’allée et priaient une prière, ils étaient chrétiens – éternellement en sécurité, quelle que soit leur vie. John Piper explique ce que nous entendons par persévérance des saints:

Nous croyons que tous ceux qui sont justifiés gagneront le combat de la foi. Ils persévéreront dans la foi et ne se rendront pas finalement à l’ennemi de leurs âmes. Cette persévérance est la promesse de la nouvelle alliance, obtenue par le sang du Christ, et travaillée en nous par Dieu lui-même, sans pour autant diminuer, mais seulement renforcer et encourager notre vigilance; pour que nous puissions dire à la fin, j’ai combattu le bon combat, mais ce n’était pas moi, mais la grâce de Dieu qui était avec moi ( 2 Timothée 4: 7 ; 1 Corinthiens 15:10 ). 16)

La réalité de cette doctrine à l’œuvre dans nos vies produit une mentalité de guerre. C’est pourquoi les Écritures nous exhortent continuellement à nous battre et nous préviennent de ce qui se passera si nous ne le faisons pas:

  • “Efforcez-vous de la paix avec tous et de la sainteté sans laquelle personne ne verra le Seigneur” ( Hébreux 12:14 )
  • “Si tu vis selon la chair, tu mourras, mais si par l’Esprit tu mets à mort les actions du corps, tu vivras.” ( Romains 8:13 )
  • “Maintenant les œuvres de la chair sont évidentes: immoralité sexuelle, impureté, sensualité, idolâtrie, sorcellerie, inimitié, conflit, jalousie, crises de colère, rivalités, dissensions, divisions, envie, ivresse, orgies et autres choses du genre. Je vous préviens, comme je vous l’avais déjà prévenu, que ceux qui font de telles choses n’hériteront pas le royaume de Dieu. “( Galates 5: 19-21 )

Nous avons reçu le commandement de souffrir de longs et durs combats avec le péché et la tentation sans abandonner ni renoncer au Christ. Nous sommes appelés à rechercher la sainteté caractérisée par le repentir et la foi.

La doctrine de la persévérance ne fait pas que promettre la survie du croyant; cela garantit que les chrétiens vont se battre jusqu’à la fin.

Dieu sauve et soutient

Notre capacité à survivre ne dépend pas de notre disposition ou de notre volonté – Dieu sauve et soutient. Christ est l’auteur et le perfecteur de notre foi ( Hébreux 12: 2 ). Aucune volonté, détermination ou résolution ne peut exister à moins que Dieu agisse en premier et continue d’agir dans le cœur humain. La vraie foi est un don de Dieu – nous n’avons donc pas de place pour nous vanter de notre capacité à survivre ( Éphésiens 2: 8 ). RC Sproul le dit le mieux :

Le processus par lequel nous sommes maintenus en état de grâce est accompli par Dieu. Ma confiance en ma préservation ne réside pas dans ma capacité à persévérer. Ma confiance repose sur le pouvoir du Christ de me soutenir par sa grâce et par le pouvoir de son intercession. Il va nous ramener à la maison en toute sécurité.

Isaac Newton, le célèbre physicien et mathématicien, a enseigné que tout objet restera au repos à moins d’être contraint de changer d’état par l’action d’une force extérieure. Cette loi de mouvement est utile quand on pense à la doctrine de la persévérance.

Le péché habituel, l’inactivité et la passivité dans la vie d’un chrétien indiquent l’absence d’activité essentielle d’une force extérieure: Dieu. En d’autres termes, le travail de préservation de Dieu nous oblige à devenir des participants actifs avec des mentalités de guerre contre le péché intérieur.

Dieu a fait de moi un combattant

Comme mes adversaires d’enfance, mon péché n’est pas intéressé à faire la paix avec moi. Mon péché lancera coup après coup jusqu’à ce qu’il me détruise. Tous mes efforts pour faire la paix avec elle seront vains. Mes efforts pour devenir l’ami de ma chair seront coûteux. Les tentatives d’ignorer ce corps de mort se termineront par ma mort. Je ne peux pas me permettre de traiter mon péché de la même façon que je traitais mes adversaires humains.

La réalité du travail persévérant de Dieu dans ma vie a fait de moi un combattant. Mon adversaire n’est plus la chair et le sang, mais le péché et Satan ( Éphésiens 6:12 ). Le travail de conservation du Christ dans ma vie ne produit pas un style de vie passif ou quelqu’un qui fait la paix avec le péché. Je suis soutenu en Christ pour de bonnes œuvres ( Ephésiens 2:10 ). Un signe du travail soutenu de Dieu dans ma vie est évident par ma nouvelle disposition à combattre et à tuer le péché.

Si Dieu ne préserve pas les chrétiens, nous ne nous battrons jamais et nous mourrons. Notre disposition à combattre est la preuve que Dieu perfectionne notre foi. Nous trébucherons et lutterons, mais nous ne ferons jamais une paix durable avec notre péché. La vraie foi nous rend combattants, et en Christ nous sommes plus que des conquérants; nous sommes héritiers avec lui ( Romains 8: 16-17 , 37 ).