Piste actuelle

Titre

Artist

Show actuel

Latino

06:00 07:00


Liberté dans la foi: qu’est-ce que la liberté m’autorise à faire?

Écrit par le 18 juillet 2020

“Car Vous avez été appelés à vivre en liberté, mes frères et sœurs. Mais n’utilisez pas votre liberté pour satisfaire votre nature pécheresse. Utilisez plutôt votre liberté pour vous servir les uns les autres dans l’amour.” 

Galates 5:13

Le 4 juillet 1776, le premier congrès continental a nommé un comité pour proposer une devise, qui ferait plus tard partie d’un sceau pour les États-Unis d’Amérique. Un slogan qui signifierait le mieux ses idéaux d’unité et de liberté. John Adams, Benjamin Franklin et Thomas Jefferson ont proposé «E Pluribus Unum». Une phrase latine signifiant «Un parmi tant d’autres». Cette devise a servi de rappel à la tentative de nos pères fondateurs de former une nation unifiée de personnes issues de différents horizons et croyances. Ce symbole, au fil du temps, est devenu monnaie courante sur notre monnaie et l’est encore aujourd’hui.

Le défi de rechercher l’unité tout en respectant la diversité a joué un rôle essentiel dans le façonnement de notre histoire.

En réfléchissant à notre riche histoire, aux sacrifices et à l’héritage laissés par les premiers colons, je suis reconnaissant pour toutes les bénédictions que j’aime vivre dans une nation aussi prospère. Cependant, je ne suis pas naïf. Je suis pleinement conscient que nous ne sommes pas une “nation parfaite”.

Il semble, maintenant plus que jamais, qu’un événement traumatisant se produise après l’autre. Lorsqu’un événement majeur disparaît, d’autres attendent de prendre sa place. Aujourd’hui, nous vivons à une époque où même notre nation est divisée.

Dans cet esprit, je suis confronté à deux questions. Compte tenu de notre place dans l’histoire, qu’est-ce que la liberté vous donne à vous et à moi? Comment pouvez-vous et moi affecter le changement, avoir un impact positif sur la gloire de Dieu dans le climat culturel actuel?

Un principe directeur me permet de rester à la terre à travers tout cela. Bien que beaucoup d’entre nous ne travaillent pas activement dans les lois gouvernementales et législatives, il existe une poignée de caractéristiques qui nous unissent. Il nous unit avec les mêmes passions, le même but et le même potentiel que les premiers colons avaient avant nous. Chacun de nous est un membre actif d’une communauté, un membre contributeur de la société, un citoyen de cette nation. Plus important encore, les Écritures nous rappellent que nous sommes citoyens du ciel (Philippiens 3:20).

Jean 8:36 nous dit que «si le Fils vous libère, vous êtes vraiment libre». Libre de quoi et quoi faire?

Puisque nous sommes libérés de l’esclavage du péché, Paul nous rappelle de vivre dans cette liberté non pas pour nous-mêmes mais pour les autres, pour servir les autres (Galates 5:13).

Pour nous, le défi de Jésus est d’aimer notre prochain comme nous-mêmes (Marc 12:31), même d’aimer nos ennemis et de prier pour eux (Matthieu 5:44); faire du bien à ceux qui nous persécutent.

Tout cela me semble bien, je sais, mais si vous êtes comme moi, au fond, ma «voix intérieure» hurle: «Mais comment? Comment puis-je faire cela lorsque ma tendance naturelle est de rechercher mon confort. Si je suis honnête, ma fierté et mon égoïsme remontent à la surface et dressent sa vilaine tête aux pires moments possibles. C’est tout ce que je peux faire pour contrôler ces émotions afin de «faire la bonne chose». Quelque chose que la Bible appelle «mourir à soi-même» (Colossiens 3: 5).

Maintenant, au lieu de vivre pour nous-mêmes, nous sommes habilités. Nous sommes libres de ne pas déshonorer les autres ou d’être facilement irrité et de ne garder aucune trace de tort. Il ne se réjouit pas non plus de l’injustice, mais célèbre chaque fois que la vérité l’emporte (1 Corinthiens 13 4-7).

Dans ces moments, face à l’opposition, aux épreuves et au traumatisme qui nous vient, quand nous sentons “nous ne pouvons pas”, on nous rappelle que “nous pouvons.”; Que le même Saint-Esprit qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite maintenant tous ceux qui invoquent le nom du Seigneur (Philippiens 4:13; Romains 8:11; Romains 10:13).

Il y a eu de grands jours dans l’histoire de notre nation où la liberté et l’unité ont prévalu, et il y en aura d’autres si nous pouvons trouver un moyen de travailler ensemble pour les réaliser. Regardons Jésus, l’auteur et le finisseur de notre foi.

Creuser plus profond

  1. Quelle pensée, parole ou action avez-vous lié ou retenu captif? Apportez-le au Seigneur dans la prière. Laissez sa grâce vous couvrir.
  2. De quelles manières pouvez-vous «servir les autres hors du cœur de la liberté»?

Reader's opinions

Leave a Reply

Votre adresse email ne sera pas publiée.