Dédicaces
Actuellement, il n’y a pas de nouvelles dédicaces
Invalid license, for more info click here
play_arrow

Qui est le Jésus historique ?

today6 mars 2024 2

Arrière-plan
share close
  • play_arrow

    Qui est le Jésus historique ? gssradio


Dans notre précédente émission, nous avons constaté que l’existence de Jésus est généralement acceptée par les historiens. Cependant, la question de l’identité de ce Jésus historique reste controversée.

En effet, de nombreux chercheurs ont tenté de déterminer qui était exactement ce Jésus historique, en distinguant le Jésus de l’histoire du Christ de la foi. Ainsi, d’une part, il y aurait un personnage historique, dont l’existence est attestée par plusieurs auteurs non chrétiens de l’Antiquité, et d’autre part, un personnage de foi, c’est-à-dire ce même Jésus historique auquel des récits plus ou moins mythiques auraient été ajoutés par les auteurs des évangiles du Nouveau Testament.

Cette recherche du Jésus historique a été menée à travers plusieurs phases, souvent désignées comme des « quêtes » du Jésus historique, parmi lesquelles la plus célèbre est celle du « Jesus Seminar », fondée par Robert Funk en 1985. Cette initiative a réuni plus de 70 érudits dans le but d’examiner de manière rigoureuse les traditions évangéliques sur Jésus afin de remettre en question la perception que les évangiles offrent de lui. Leur travail repose sur sept principes, notamment la distinction entre le Jésus historique et le Christ de l’Église, et l’idée que les évangiles ne sont pas historiquement fiables, sauf preuve du contraire. Une conclusion notable du Jesus Seminar est que seulement 2% des paroles attribuées à Jésus dans les évangiles seraient authentiques, tandis que 82% seraient non authentiques et 16% seraient douteuses. Ces résultats laissent peu de données pour comprendre le Jésus de l’histoire.

Que penser de ces quêtes du Jésus historique et des conclusions du Jesus Seminar ?

Tout d’abord, il est important de noter que ces initiatives reposent sur des présupposés non étayés. Par exemple, seuls deux des sept principes du Jesus Seminar sont académiquement fondés, tandis que les autres découlent des croyances des chercheurs impliqués dans le séminaire. Ces présupposés incluent l’idée que les évangiles ne sont pas historiquement fiables et que Jésus n’a pas fait de miracles. Ces quêtes semblent donc être influencées par un présupposé naturaliste, qui exclut a priori toute possibilité d’événements surnaturels. Cependant, cette approche n’est pas scientifiquement fondée et peut conduire à des raisonnements circulaires.

De plus, les chercheurs du Jesus Seminar semblent considérer que tout ce qui a été dit ou écrit sur Jésus avant eux manquait de rigueur intellectuelle, ce qui reflète également leur présupposé naturaliste. Cependant, une analyse plus approfondie des évangiles révèle qu’ils étaient plus rigoureux que cela.

En conclusion, une distinction claire entre le Jésus de l’histoire et celui des évangiles ne peut être établie sans évaluer la fiabilité de ces récits évangéliques et sans remettre en question les présupposés naturalistes. Les sources chrétiennes restent les plus abondantes et les plus riches en informations sur Jésus, et il serait donc peu rigoureux sur le plan intellectuel de les écarter sans justification sérieuse. En outre, les sources non chrétiennes corroborent généralement les récits évangéliques sur plusieurs points, ce qui renforce leur crédibilité.

Rate it

TOP LISTE

Liste complète

Profite du meilleur de la musique

ÉVÉNEMENT À NE PAS MANQUER

Invalid license, for more info click here
0%